Accueil » Que saviez-vous du cheval

Que saviez-vous du cheval

par Aymen
300 vues
Que saviez-vous du cheval

Vous pensez tout savoir sur les chevaux. Mh… Je ne pense pas, il y a des curiosités intéressantes, des clichés et des mythes à démystifier que j’aimerais partager avec vous.

Le cheval n’oublie pas !

Il a une capacité de mémorisation égale à celle d’un éléphant, à tel point que certains de ses comportements sont le résultat de situations, peut-être même désagréables, vécues au cours de sa vie. Lorsqu’il se détend pendant son sommeil, le cheval passe en revue tout ce qu’il a fait et appris pendant la journée, en le stockant dans sa mémoire.

C’est un animal qui veut savoir

L’insécurité et la timidité, caractéristiques typiques de cet animal, amènent le cheval à essayer de comprendre chaque situation, à se familiariser avec un nouvel environnement. Le cheval doit prévoir toutes les menaces possibles pour lui-même.

Pour lui-même et pour les autres

Animal de troupeau, le cheval est désintéressé et généreux, prêt à donner sa vie pour protéger ses congénères. Par exemple, lorsqu’un poulain naît dans un troupeau de chevaux en liberté, les juments forment un cercle autour de lui, à la fois pour protéger l’enfant à naître et pour permettre à la nouvelle maman de récupérer sereinement après l’accouchement.

C’est météoropathique

Vous voulez savoir si une tempête arrive. Essayez de rejoindre une écurie. Vous percevrez probablement à ce moment-là un climat tout sauf serein. Les chevaux sentent les dangers et les menaces à l’avance et leur humeur change en conséquence… oui, en fonction de la météo ! Ils seront nerveux, instables et parfois même agressifs.

Le cheval communique ! Même à travers les oreilles

Le hennissement n’est qu’une des nombreuses façons de communiquer pour le cheval, peut-être le geste le plus extrême. Premièrement, en fait, il existe d’autres systèmes qui sont imperceptibles pour nous, les humains. C’est par les yeux et les oreilles que les chevaux communiquent des informations à leurs compagnons, de la série au bon connaisseur, quelques mots. Imaginez que jusqu’à 16 muscles gèrent et gouvernent chaque mouvement des oreilles du cheval ! Par le mouvement des oreilles, soutenu par le regard, le cheval ressent, alerte et exprime une myriade d’émotions, comme la colère, la peur, la joie, la surprise, la sérénité… En touchant les oreilles du cheval on peut même savoir s’il est froid ou chaud  quand les oreilles sont froides, le cheval a froid.

Une vision, voire deux visions bien particulières !

Le champ de vision du cheval est gigantesque, en effet il a une vision à 340° grâce à la position des yeux. Une vision monoculaire qui lui permet même de voir une image différente avec chaque œil : ce qu’il voit avec l’œil droit n’est pas vu avec l’œil gauche. La recherche scientifique soutient également que les deux visions sont envoyées sous forme d’impulsions électriques à deux hémisphères cérébraux distincts.

Mais le cheval dort-il debout

Qui n’a jamais entendu dire que le cheval dort debout. Nous connaissons tous cette habitude bizarre… mais est-ce vraiment comme ça. Non, ou plutôt partiellement vrai. Les chevaux dorment couchés s’ils le peuvent, la plupart du temps couchés sur le côté. Ensuite, si pour une raison quelconque, ils n’en ont pas l’occasion, oui, ils peuvent faire la sieste même debout.

Les chevaux sont de gentils animaux : ils rient

Parlons des flehmen, c’est ce qu’on appelle ce qui peut apparaître à l’œil humain comme une sorte de sourire. En réalité, quand le cheval montre ses incisives exhibant son plus beau sourire, il le fait pour renifler, car il y a une odeur dans l’air qu’il aime, qui l’intrigue et l’attire et il veut en savoir plus. Ce faisant, le cheval capte cette odeur dans ses narines, pouvant ainsi mieux l’apprécier, ce que font les étalons lorsqu’ils aperçoivent une femelle en chaleur… même à des kilomètres !

Une force titanesque

Après l’éléphant, le cheval de trait est considéré comme l’un des animaux les plus forts de la terre, pouvant exercer une force égale à son poids.

Lors de l’exposition de l’Empire britannique à Wembley, des tests ont été effectués sur la force réelle du Shire, une race de cheval, à l’aide d’un dynamomètre, un instrument utilisé pour mesurer la force, attaché à un objet immobile. Eh bien Vulcain, comme on appelait le cheval, exerçait seul une force égale à 29 tonnes et en couple il atteignait 50, uniquement parce que le dynamomètre n’était pas capable de mesurer au-delà !

Des dents qui poussent toute une vie

Les dents du cheval ne cessent de pousser, du moins jusqu’à 20 ans de vie. Pour déterminer l’âge d’un cheval on regarde les incisives, elles nous en diront beaucoup sur son alimentation et comment il a passé sa vie.

Un cheval ne vomit jamais !

Le cheval, contrairement à ses autres cousins herbivores, n’a qu’un seul estomac, il est monogastrique comme on dit dans le jargon. De plus, le cardia , la valve musculaire qui relie l’œsophage et l’estomac, ne s’ouvre que dans une seule direction, permettant aux aliments d’entrer mais pas de sortir. Pour cette raison, le cheval ne régurgite jamais.

Une soif sans fin

Les chevaux boivent beaucoup, jusqu’à 2530 litres d’eau par jour, en raison de leur taille. Une soif qui augmente l’été et les jours d’activité physique intense.

Animal à longue durée de vie

Le cheval est un animal qui vit longtemps. Son espérance de vie est de 2530 ans. Le cheval qui a vécu le plus longtemps, mort à l’âge de 62 ans, de 1760 à 1822, s’appelait Old Billy et était originaire du Lancashire, en Angleterre.

Il sent votre souffle

L’animal, étant un animal de proie, perçoit beaucoup de choses. Il peut également ressentir ce qu’une personne ressent, simplement à travers sa respiration.

Ils ont une connaissance du temps et de l’espace

Les chevaux ont la perception du temps, ce sont des créatures d’habitude et ponctuelles. Si vous visitez toujours un cheval en même temps, à un moment donné, vous le trouverez là, prêt à vous attendre. Ils comprennent également l’environnement qui les entoure et élaborent en permanence des stratégies pour améliorer la qualité de leur vie.

Ils savent distinguer les émotions

Le cheval, animal sensible par excellence, est capable de distinguer de nombreux sentiments comme l’amour, le bonheur, la tristesse, la frustration, la peur ou encore l’anxiété. Le cheval souffre de solitude, comprend la mort et peut se sentir désolé et triste pendant des mois, pour la perte d’un compagnon cheval ou même de son cavalier.

Un animal ancien

Les origines du cheval sont millionnaires. L’évolution du cheval a commencé il y a entre 55 et 45 millions d’années, en commençant par le petit Hyracotherium, un petit cheval à plusieurs doigts, jusqu’au grand animal d’aujourd’hui qui n’a plus qu’un seul doigt.

Si vous voulez plus de données sur le monde de l’équestre, pensez à horsecare24.

Facebook Comments

Vous pouvez également aimer

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies