Accueil » 7 conseils pour aider un enfant à surmonter ses peurs et ses difficultés

7 conseils pour aider un enfant à surmonter ses peurs et ses difficultés

par Marie Dupon
343 vues
un enfant

La peur chez les tout-petits est une réaction normale face à un danger. Elle les aide à se comporter de manière prudente et à adopter la meilleure solution face à un danger. Mais lorsque la peur est exagérée, elle se mue en anxiété et devient un obstacle au développement. Avec elle surgissent des difficultés qui empêchent l’enfant d’évoluer. Si votre enfant se trouve dans cette situation, voici les conseils pour l’aider à devenir un enfant épanoui, autonome et plein de potentiels.

1.   Favoriser son apprentissage

Grâce au concours de la crèche d’entreprise pour vos collaborateurs, vous avez plus de chances d’obtenir une place en crèche. Cet établissement privé pallie le manque de place dans les crèches communales tout en privilégiant l’accueil des enfants des parents salariés. C’est une très bonne chose puisque l’inscription dans ce mode de garde aide votre enfant à surmonter ses peurs et ses difficultés. Il y jouit de l’accompagnement des éducateurs qualifiés dans tous les aspects de son apprentissage. La vie en collectivité l’aide à se socialiser, à s’ouvrir aux autres et à mieux s’adapter à la vie en dehors du cercle familial. Son développement cognitif et relationnel lui assure une conscience, une connaissance et une maîtrise de son environnement. Ce qui l’aidera par la suite à dissiper ses peurs.

2.   Collaborer avec les éducateurs et le personnel enseignant

À la crèche, l’enfant bénéficie d’un cadre sécurisant et de l’écoute des éducatrices bienveillantes. Les parents peuvent compter sur ces dernières pour observer des signaux d’anxiété ou de mal-être chez l’enfant. Ils peuvent aussi compter sur la présence d’un psychomotricien et d’un professionnel de la santé pour détecter d’éventuelles sources de difficultés comme la dyslexie, le déficit d’attention, etc. Parents et personnel scolaire doivent donc s’échanger des informations pour prévenir tôt d’éventuels problèmes chez l’enfant.

3.   Demeurer à l’écoute

Chaque peur est vécue d’une manière bien réelle, quand bien même vous la trouvez exagérée. Aussi, vous devez écouter votre enfant avec attention afin de comprendre ce qu’il perçoit comme une menace. Si vous l’aidez à exprimer ses craintes par des mots, vous arrivez à établir une discussion constructive avec lui. De même, il est important d’être sensible à la difficulté éprouvée par un enfant. Montrez-lui que vous êtes de son côté et que vous le comprenez. Cela l’aide à ne pas se refermer sur lui-même et à ne pas accentuer son sentiment de détresse.

4.   Être présent et disponible

Pour l’enfant, vous êtes son héros, son modèle, sa figure d’attachement, la personne à qui il a confiance en cas de peur. Répondez présent à cette sollicitation, réconfortez-le quand il a peur, soutenez-le quand il est face à un problème. Intéressez-vous à sa scolarité, car cela favorise ses réussites. Offrez-lui l’aide et le support dont il a besoin pour l’aider à avancer et à s’investir dans ses apprentissages.

5.   Trouver les bons mots

Les gestes, les mots et les réactions ont toute leur importance lorsqu’il s’agit d’éduquer un enfant en bas âge. Choisissez vos mots lorsque vous vous adressez à lui. Par exemple, ne dites pas : «N’aie pas peur, la piqûre ne fait pas mal», en allant chez le médecin. Votre message sous-entend que le médecin constitue un danger. De plus, l’enfant se sentira trahi s’il ressent une douleur lors d’une injection. Dites plutôt : «La piqûre va t’aider à guérir, le médecin sait bien le faire?!»

6.   Savoir réagir

Évitez de ridiculiser l’enfant sur ces craintes ou sur les choses qu’il ne sait pas faire. Cela contribue à détruire son estime de soi. Arrêtez les punitions inutiles, soulignez plutôt ses réussites. Ces réussites, aussi minimes soient-elles, l’aident à aller de l’avant s’il en prend conscience.

7.   Valoriser l’enfant

L’enfant a besoin d’être valorisé pour consolider sa confiance en soi et pour surmonter toute forme de peur et de difficulté. Rappelez-lui les situations où il n’a pas eu peur, dites-lui combien il était courageux et comment il a réussi à vaincre ses peurs. Mettez en valeur ses forces et ses habilités dans d’autres domaines. Encouragez-le à investir dans les activités qui le passionnent. Tout cela lui permet de garder le courage et d’avoir confiance en ses capacités.

En résumé, vous pouvez aider l’enfant à surmonter ses peurs et ses difficultés en le soutenant, en l’encourageant et en l’aidant à explorer ses forces et ses capacités.

Facebook Comments

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies